Eau potable pour la communauté d’Oulampane: 2ème étape et renforcement des acteurs locaux pour la durabilité institutionnelle

Marougune, Bougoutoub Bani e Bougoutoub Djinobour, janvier 2014 – décembre 2017

La deuxième étape du projet, lancée en 2012, a consisté en l’extension du réseau pour fournir une eau potable de bonne qualité à la population de deux villages (Bougoutoub Bani et Bougoutoub Djinobour) en plus du village de Marougoune au centre de la première étape du projet.

Le deuxième objectif du projet est le renforcement du partenaire local.

But du projet

Faciliter l’accès à l’eau potable pour une population qui en avait grand besoin.

Renforcement du partenaire local avec la création d’une ONG locale autonome et responsable afin d’assurer la durabilité institutionnelle qui pourra accéder aux financements locaux et aux organismes internationaux travaillant dans le domaine du développement.

Coût total

CHF 281’573.-

Bénéficiaires

La population de la zone 1 de la communauté rurale d’Oulampane, comprenant neuf villages, soit un total d’environ 4 000 habitants.
2ème étape : La population de Marogoune (1ère étape), Bogoutoub Bani et Bogoutoub Djinobour d’environ 1’600 habitants.

Le partenaire local qui travaille avec la CEU depuis des années sur des projets de coopération au développement en Casamance.

Avec le soutien de

Financement DSC-FOSIT: CHF 111’500.-
AIL (Service industriel de la ville de Lugano): CHF 20’000.-
Canton du Tessin: CHF 37’700.-
Fonds propres CEU: 71’473.-
Contribution locale (population des 3 villages) *: CHF 40’900.-

*Les contributions locales équivalent pour la population à la fourniture de main-d’œuvre non qualifiée, de nourriture et de logement pour les travailleurs employés sur le site.

But du projet

Fournir en permanence une eau potable de bonne qualité et en quantité suffisante afin d’améliorer les conditions de vie et de santé de la population, en réduisant la mortalité infantile et les maladies gastro-intestinales liées à la consommation d’une eau insalubre. Le projet vise également à réduire la pauvreté en permettant aux femmes de se consacrer davantage aux activités agricoles, en évitant de perdre du temps à chercher et à transporter l’eau.

Une organisation locale est en place pour promouvoir la formulation et la mise en œuvre de projets visant à lutter contre la pauvreté au sein de la population rurale de Casamance.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Objectifs de l’Agenda 2030:

Principalement :

  • Objectif 3 : santé et bien-être. Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous, à tout âge.
  • Objectif 6 : eau propre et assainissement. Assurer la disponibilité et la gestion de l’eau et de l’assainissement pour tous.

En partie :

  • Objectif 10 : réduire les inégalités au sein des pays et entre eux.

www.unric.org/it/agenda-2030


    Le projet d’extension du réseau de distribution

    L’objectif final du projet, qui est structuré en plusieurs phases, est de construire un ouvrage hydraulique qui permettra d’alimenter en eau potable de qualité la population de 9 villages (environ 4 000 habitants) de la zone 1 de la communauté rurale d’Oulampane.

    La deuxième phase a consisté en la construction d’un château d’eau de 20 m de haut, d’une capacité de 100 m3 d’eau. Un réseau d’eau d’environ 10 000 m auquel sont raccordés 150 robinets privés, 2 robinets communautaires (école et dispensaire) et 3 abreuvoirs pour animaux. Environ 1 600 personnes des trois villages (1ère et 2ème phase) sont desservies par le réseau d’eau.

    Le projet de renforcement institutionnel

    Le projet de renforcement du partenaire local n’a pas été mené à bien. L’équipe de collaborateurs locaux, malgré l’expérience acquise et les différentes formations auxquelles elle a participé, est encore faible, notamment en termes de gestion financière, et n’a pas fait preuve de l’initiative espérée.

    En plus de diverses sessions de formation, le projet prévoyait également la construction d’un édifice siège de la CEU, qui n’a jamais été construit.

    Aujourd’hui, l’équipe locale, qui a formé un GIE (Groupement d’intérêt économique), travaille avec le CEU et d’autres organisations actives dans la coopération au développement.

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    Faites un don

    Grâce à votre précieuse contribution, vous avez la possibilité de soutenir nos projets afin d'améliorer les possibilités et la qualité de vie des habitants du Sénégal.

    Institut

    PostFinance

    Compte

    IBAN CH39 0900 0000 6900 1146 6

    Destinataire

    CEU - Associazione Cooperazione Esseri Umani

    Via Trevano 13 CP 4303, 6900 Lugano

    Motif du versement

    - cotisatione annuelle (50.- CHF)
    - projet auquel le versement est destiné
    - donation libre

    N'oubliez pas : le montant des dons peut être déduit de votre déclaration d'impôts.